Comme un roman

Publié le par Amandine

Il y a bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de livre, alors ce soir je vais vous parler du tout dernier livre que je viens de finir de lire : Comme un roman de Daniel Pennac :


J'ai découvert Daniel Pennac en lisant l'Oeil du Loup (un classique de littérature de jeunesse vraimennt superbe) et j'avoue que là encore je n'ai pas été déçue.
Dans ce roman, traité comme un essai, il nous parle de la lecture. La lecture ou plutôt l'acte de lire en général. Il nous présente les grandes contradictions de son apprentissage  dans notre système et plus particulièrement dans le système éducatif.

Dans un style qui lui est propre, l'auteur tente de donner sa vision de la lecture et les phénomènes qui font que les jeunes lisent de moins en moins, et souvent sans plaisir.

Parmi les solutions qu'il propose pour faire aimer lire aux jeunes en classe et en dehors de la classe, cela m'a fait sourire de constater que certaines choses qu'il propose sont des choses que j'ai mis en place cette année dans ma classe.
Certes, ce ne sont que des CM2, comparé aux jeunes dont il parle, mais ces petits trucs marchent.
Il parle par exemple des bienfaits de lire des histoires à haute voix, fréquemment et à tous ages. Les enfants adorent et les réclament quand il n'y en a pas.

L'auteur  explique par exemple, que quand l'enfant est petit, les parents prennent beaucoup de plaisir à lire des histoires à leur chérubin mais que dès que ce dernier sait lire, et bien ce rituel est abandonné, laissant ainsi l'enfant en tête à tête avec son ilvre.

Bref un petit livre passionnant, qui se lit très facilement.

Et puis j'allais oublier, les commandements imprescriptibles du lecteur :

1. Le droit de ne pas lire.
2. Le droit de sauter des pages.
3. Le droit de ne pas finir un livre.
4. Le droit de relire.
5. Le droit de lire n'importe quoi.
6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible).
7. Le droit de lire n'importe où.
8. Le droit de grappiller.
9. Le droit de lire à haute voix.
10. Le droit de nous taire.

Et un petit extrait, juste pour vous donner envie (ou pas) de le lire :

«  Le verbe lire ne supporte pas l'impératif"

Aversion qu'il partage avec quelques autres : le verbe « aimer »… le verbe « rêver »…On peut toujours essayer, bien sûr. Allez-y : « Aime-moi ! » « Rêve ! » « Lis ! » « Lis ! Mais lis donc, bon sang, je t'ordonne de lire ! » -Monte dans ta chambre et lis ! Résultat?Néant.

Publié dans Lectures...

Commenter cet article

Fanou 06/12/2006 13:20

Décidemment nous partageons les mêmes lectures !Que du positif ce Pennac, j'ai aimé moi aussi.

Fabienne 03/12/2006 19:57

J'aime beaucoup Daniel Pennac.
Comme un roman... c'est un livre extraordinaire qui permet à chacun de lire comme il aime, et d'aimer lire ! Il a compris que le lecteur avait des droits... la lecture obligatoire ce n'est pas une solution.

Benoît 24/11/2006 09:40

Exact : au bonheur des ogres qui est le premier tome, après ça doit être la fée carabine, la petite marchande de prose, monsieur malaussène, et le dernier (donc 5ème), des chrétiens et des maures.

Bra 23/11/2006 19:15

Oui ! Et il doit y avoir aussi au bonheur des ogres ou un truc dans le genre...

Benoît 23/11/2006 09:25

Je me demande si le dernier n'est pas "des chrétienset des maures"...